TARASCON -YOGA - KALAKENDRA

  COURS de YOGA - RELAXATION - MEDITATION - EQUITONIE® (Gym Douce) 

Comme nous l'avions annoncé au début du confinement, nous avons publié à la rubrique: "confinement, exercices au quotidien" (Yoga et Equitonie) et à "la Page de l'Ayurvéda", différentes pratiques et conseils.

Le déconfinement étant maintenant bien engagé ces pages, qui restent malgré tout utiles ,

ne seront bientôt plus que le souvenir d'une difficile période.

Nous restons à votre écoute.


*******************************************

Série d'exercices n° 1 du 20 mars 2020

1) S'asseoir en tailleur: Faire de votre bassin, de vos jambes, un socle bien stable d'où s'étire votre colonne vertébrale dans une belle verticalité. Sentir l'axe du corps.
Observer la respiration naturelle pendant quelques instants puis allonger le souffle, allonger l'expiration sans forcer. 
Effectuer 5 à 10 respirations 

"Quand le souffle s'égare, le mental est instable, 

mais quand le souffle est calme, le mental est calme"

Hatha Yoga Pradipika

2) S'asseoir en tailleur, poser la main gauche sur le genou droit et la main droite sur le genou gauche, abaisser le menton vers le sternum.

Expirer: rentrer volontairement le ventre et remonter le diaphragme sous les côtes, expirer profondément, vider les poumons, rejeter tout l'air résiduel.

Inspirer: laisser l'air entrer, le ventre se détendre, laisser l'expansion abdominale s'effectuer naturellement, ne pas gonfler le ventre exprès.

Pendant cet exercice se concentrer sur l'expiration et sur le ventre.
EXPIRATION POUSSÉE ET VOLONTAIRE, INSPIRATION PASSIVE 

Effectuer 5 respirations, puis changer le croisement des jambes et des bras et refaire 5 respirations.

Détendre en allongeant les jambes .

3) S'asseoir en tailleur , l'exercice peut s'effectuer aussi debout (au choix)

les bras le long du corps.

Inspirer: monter les bras latéralement jusqu'au dessus de la tête et joindre les deux mains en salutation,

Expirer, redescendre les bras par le même chemin, sans relâcher la colonne vertébrale

Pendant cet exercice se concentrer sur l'inspiration et la poitrine

INSPIRATION PUISSANTE EXPIRATION PROFONDE

Effectuer 10 respirations . 
4) à quatre pattes : le Chat (page 57 du livre l'Equitonie, illustration ci-dessus )

Expirer: arrondir le dos, coller le menton au sternum, repousser vous du sol, 

rentrer le ventre,  fermer les yeux . 

Inspirer : creuser le dos la tête en arrière , les yeux ouverts dirigés vers le ciel,

à la fin serrer les omoplates. 

Effectuer 10 respirations

Détendre le front au sol, les bras le long du corps

Rester 5 respirations

5 ) Allongé(e) sur le dos , 

Inspirer, serrer les deux jambes, expirer plier les deux genoux sur le poitrine,

Rester 5 respirations abdominales, puis sur une expiration tendre les deux jambes à la verticale, rester 5 à 10 respirations naturelles.

Expirer, replier les jambes sur la poitrine 

6 ) à partir de l'exercice précèdent: 

Poser les deux pieds au sol, jambes pliées à largeur de Hanches .

Inspirer: monter le bassin vers le ciel, décoller le dos, 

bien prendre appui sur les deux pieds comme deux bonnes racines.

Expirer, reposer le dos en le déroulant, poser les lombaires avant les fessiers. 

Effectuer 5 à 10 fois 

Détente:

7 ) Laisser aller le corps sur le sol, les yeux fermés, laisser s'installer en vous la sensation 

de calme, apprécier cette sensation. ​
Puis poser les mains sur le ventre, s'étirer, prendre le temps de s'asseoir et de passer 

debout, l'esprit calme, les batteries rechargées, reprendre les activités quotidiennes.

Je vous retrouve d'ici 3 jours pour d'autres exercices, 

n'hésitez pas à me joindre par E-mail où SMS, je demeure à votre disposition.


      Vous pouvez aussi consulter la page de l'AYURVEDA pour compléter vos activités quotidiennes. 

Série d'exercices n° 2 . Lundi 23 mars 2020


Cette série est consacrée à l'Equitonie. Ceux qui pratiquent le yoga peuvent la faire avec bénéfice comme préparation aux postures.


Vous pouvez accompagner votre séance avec une musique douce .

Une respiration = une inspiration + une expiration


1) S'allonger sur le sol, jambes tendues, les bras le long du corps,

la nuque dans le prolongement de la colonne vertébrale ,

Inspirer : s'étirer en montant les bas derrière la tête et tendre les jambes à fond, 

les pieds flexes (tirer les orteils vers vous )

Expirer : relâcher, laisser les bras se détendre sur place sans les rabaisser,  relâcher les jambes 

Effectuer 5 à 10 respirations

APPRÉCIER LES SENSATIONS MUSCULAIRES ÉTIREMENT ET DE RELÂCHEMENT AVEC LA MÊME QUALITÉ D'ATTENTION


2) à la suite de l'exercice précédent:

Plier les jambes et ramener les deux genoux vers l'abdomen, un genou dans chaque main

Expirer : tirer les genoux , les cuisses vers le ventre

Inspirer : relâcher sur place, sans reposer les pieds

Effectuer 5 à 10 respirations

PRENDRE CONSCIENCE DE LA RÉGION LOMBAIRE


3) à la suite de l'exercice précédent:

Poser les deux pieds au sol, jambes pliées . 

Croiser les bras sur la poitrine et attraper les omoplates. garder la tête et le bassin fixes. 

Soulever alternativement à l'aide de vos mains, une omoplate et puis l'autre. 

Respiration libre. Au bout de 4 où 5 fois, changer le croisement de vos bras . 
PRENDRE CONSCIENCE DE LA RÉGION DORSALE


4) à la suite de l'exercice précédent:

Garder les jambes pliées, les pieds au sol écartés à largeur de bassin.
Place les mains derrière la nuque .
Expirer : relever la tête en dirigeant le menton vers le sternum, sans décoller les omoplates, 

en même temps repousser la tête dans vos mains, les mains s'opposent à la tête exerçant une contre-résistance .

Inspirer : reposer la tête

Effectuer 5 respirations 

PRENDRE CONSCIENCE DE LA RÉGION CERVICALE


5) Sur le dos jambes pliées, pieds et genoux côte à côte, les bras le long du corps (page 67 du livre "Equitonie")

Tendre la jambe droite à la verticale 

Inspirer : tendre la pointe de pied (comme en danse classique)

Expirer : tirer les orteils vers vous, pied flexe (en porte-manteau)

Effectuer 5 à 10 respirations, ensuite avec la jambe gauche, puis les deux jambes ensemble .


6) à la suite, toujours allongé sur le dos, les jambes dans la position qui vous plait

Tendre les deux bras à la verticale , sans décoller les omoplates. 
Rotation des poignets : 10 x dans un sens, 10 x dans l'autre. 

Respiration libre .


7) Allongé sur le dos , les jambes pliées, pieds écartés à largeur de hanches , les mains posées sur le ventre pour bien sentir votre respiration. 
Avec la respiration abdominale :

Expirer : plaquer les lombaires au sol .

Inspirer : détendre, laisser la cambrure se reformer , 

à la 5 ième expiration : maintenir les lombaires au sol , 

les verrouiller dans cette position et tout doucement et sur la même expiration ,

en mettant les pieds flexes, glisser les talons sur le sol pour essayer de tendre les jambes sans décoller les lombaires du sol . Aller jusqu'où vous pouvez, en gardant les lombaires au sol .
Inspirer : relâcher. 

Prendre le temps de se replacer et recommencer 
Effectuer 5 respirations


8) Allongé sur le dos, les jambes pliées en ouverture, les deux plantes de pieds l'une contre l'autre . 

(page 83 du livre Equitonie )

Dans cette position : Faire exactement la même chose que l'exercice n° 7 de cette série .

9) Se détendre quelques instants en laissant aller la respiration, se laisser "respirer" naturellement.


Série d'exercices n°3 - vendredi 27 mars 2020


"Nous sommes tous des débutants. A chaque étape de son évolution, l'adepte doit revenir inlassablement aux principes essentiels, ceux-là mêmes qu'on enseigne aux néophytes."

André van Lisebeth


Cette série est consacrée au Yoga. Je rappelle que ce que je diffuse sur notre site est accessible à tous, que vous ne devez pas forcer, ni sur la position du corps, ni sur la durée d'immobilité.
Restez à l'écoute de vous-même, affinez votre perception.


1) Reprendre tout où en partie les exercices de la série n°1, ou n°2 ou les deux.
Vous pouvez sélectionner, au sein de ces séries les exercices qui vous plaisent, vous étirent, vous font du bien. 


2) KURMASANA -la posture de la tortue-

Il existe plusieurs versions et variantes de cette posture, pour le moment nous nous en tiendrons à une variante que toute personne peut exécuter sans risque, sans erreurs possibles . 


Prendre la posture : 

Assis sur le sol, joindre les deux plantes de pieds, les jambes repliées en ouverture forment un losange ; un carré.

Poser les deux mains à l'intérieur des jambes (du losange ), baisser la tête, et sur une expiration, glisser les mains sous les mollets, descendre jusqu'à ce que les coudes touchent le sol, la tête en direction des pieds, le nez dans l'espace entre les deux plantes de pieds. les mains peuvent rester à plat sur le sol où enserrer les pieds,
Si vous n'y arrivez pas restez là où votre corps s'arrête.

Immobilité prolongée: le corps s'immobilise, la respiration se place d'elle-même (pour l'instant).
Rester dans la posture en la vivant comme une méditation active.

Rester dans la posture 10 respirations minimum , sinon rester de 7 à 10 minutes.


Quitter la posture : 

Inspirer : remonter doucement le dos 
Expirer : détendre en posant les mains au sol derrière les fessiers, allonger les jambes devant soi, légèrement écartées.
Rester 5 respirations


Effets sur le corps : 

Assouplissement de la colonne vertébrale sur toute sa longueur, étirement de la moëlle épinière logée dans le canal rachidien; l'étirement des vertébres libère les racines nerveuses sortant de la moëlle épinière, tonifiant ainsi tout l'organisme . 
Cette posture modifie la pression du liquide céphalo-rachidien, qui baigne le cerveau et la moëlle épinière et le fait circuler, préservant ainsi l'intégrité de nos structures vitales.

Assouplissement des jambes et des hanches : articulation coxo-fémorale.
La hanche n'est nourrie que par une seule artère (à l'intérieur elle se nourrit par diffusion) ce qui est suffisant chez la personne qui marche , court, se déplace avec ses moyens de locomotion naturels, c'est à dire ses jambes. 
Kurmasana, sollicite cette articulation et contribue à entretenir sa mobilité, son bon fonctionnement.
Ce qui en fait une bonne posture étant donné le contexte actuel pour combattre les mauvaises conséquences de la sédentarité sur notre corps.


Voici pour l'aspect physiologique de cette posture, je développerai prochainement ses vertus sur le système nerveux

et énergétique (chakra, nadis, prana), ainsi que son très riche symbolisme, aussi je vous enseignerai les pratiques internes de cette posture (dristhi, bandha, mudra, pranayama, dharana, mantra)


3) PURVOTTANASANA - Étirement de l'est -

Contre-posture. En restant assis, garder les mains au sol les doigts dirigés vers les fessiers. 

les jambes tendues et serrées.
inspirer : bomber la cage thoracique, en poussant le sternum vers le haut , serrer les omoplates, lever le menton sans casser la nuque, tendre les pointes de pieds vers le sol sans laisser les jambes et les pieds s'ouvrir.

Pratiquer la respiration thoracique .

Si le corps le permet: décoller les fesses du sol en poussant les hanches vers le ciel.
Rester 5 à 10 respirations


Effets sur le corps; 

Cette posture étire la partie antérieure du corps.,  fortifie les poignets et les bras.

Elle compense les flexions assises en avant.

En yoga, l'avant du corps correspond à l'est .


4) Relaxation : détendre allongé sur le dos, laisser aller le corps, se laisser aller sur le sol, se laisser respirer. 
Installer en vous une sensation de calme, cette sensation de calme, de paix s'accentue à chaque expiration

et se diffuse dans chaque partie de votre corps, dans chaque pétale de votre mental . 


5) A la fin de votre relaxation, sentir le corps sur le sol, respirer profondément, s'étirer et doucement repasser assis.

La séance n°3 est terminée .
 

Séance d'exercices n°4 mercredi 1er avril 2020

SURYANAMASKAR - une salutation au soleil

Comme l'écrit André van Lisebeth, il existe plusieurs variantes de cette salutation. celle que je vous enseigne est celle de l'Ashram de Swami Sivananda à Rishikesh (Inde).

Vous trouverez ci-dessous le résumé de la salutation au soleil avec respiration. 

C'est un exercice complet, qui peut être pratiqué indépendamment d'une séance de yoga, 

sinon la salutation s'effectue en début de cours . 

Commencer par 4 salutations assez lentement pour bien prendre conscience de la position et bien se corriger, 

ensuite au fil du temps, aller jusqu'à 12 et plus . 

Ensuite, faire une petite pause, dans la position assise où allongée.

Puis, reprendre le cours de sa journée, où enchaîner avec une séance de yoga en puisant dans les séries précédentes.


*******************************

Suryanamaskar agit sur l'ensemble de l'organisme:

-elle tonifie le système digestif,

-renforce la sangle abdominale et le maintien des organes,

-ventile les poumons et oxygène bien le sang,

-améliore l'activité cardiaque et la circulation sanguine dans tout le corps,

-tonifie le système nerveux, améliore la mémoire,

-combat l'anxiété,

-régularise l'activité des glandes endocrines, la thyroïde par exemple, 

-rafraîchit l'épiderme,

-assouplit et muscle harmonieusement le corps,

-renforce l'immunité en renforçant le terrain,

 La liste n'est pas terminée , mais je pense que cela sera suffisant pour vous motiver, 

et j’espère que lorsque nous nous retrouverons vous serez les champions de la Salutation au Soleil.


Séance d'exercices n°5 dimanche 5 avril 2020

MEDITATION

Séance envoyée par message vocal sur votre téléphone et par écrit sur notre site.

Cette méditation peut être effectuée après votre séance de yoga, 

ou indépendamment d'un cours, elle s'adresse à tous,étant basique .

Préparez vous:

La méditation se pratique dans la position assise.
Asseyez-vous sur le sol, sur un coussin, un safu, les jambes en lotus(Padmasana), 

demi-lotus(ardha-padmasana), où en tailleur.
Éventuellement, vous pouvez être à genoux en utilisant un shoggi: un petit tabouret en bois.

Vous pouvez aussi être assis sur une chaise.
Dans tous les cas, ce qui compte c'est que le dos soit bien droit, la colonne vertébrale étirée dans une belle verticalité.

Les mains à plat sur les cuisses, où superposées dans le giron.
Les épaules détendues, les yeux fermés.

Il existe plusieurs techniques méditatives, avec chacune plusieurs niveaux.
Cette méditation est une méditation traditionnelle indienne, habituellement elle dure 45 mn, cependant je vous la transmettrai en plusieurs fois, chaque séquence pouvant être effectuée seule où les unes à la suite des autres.

Elle s'appelle: ANTAR MOUNA le silence intérieur.

Quand il est écrit: un temps de silence: vous observez un moment de silence.
Maintenant, vous êtes bien installé, le corps s'immobilise, la respiration s'apaise.
Restez calme, détendu, attentif. Intériorisez votre conscience.

Et ouvrez vos oreilles dans toutes les directions.
Conscience de tous les bruits qui vous entourent, les bruits proches et les bruits lointains.

Un temps de silence.
Le plus important sera votre conscience, il y a les bruits, les oreilles qui entendent et votre conscience témoin. Vous êtes l'auditeur de tous les bruits qui vous entourent, vous devez savoir que vous êtes en train d'entendre et vous devez aussi savoir quand votre conscience s'échappe de cet exercice et que vous faîtes autre chose.
Un temps de silence.

Soyez parfaitement attentif à votre conscience auditive, observez si vous sélectionnez des bruits au détriment d'autres, affinez votre sensibilité. Restez conscient des bruits et de tous ce qui peut décaler des bruits.
Un temps de silence.

il y a l'expérimentateur, l'objet de l'expérience, et le spectateur des deux. votre expérience est consciente.
Un temps de silence.


Maintenant, vous abandonnez l'expérience de vos oreilles, et vous placez votre conscience dans votre visage.
Observez les perceptions cutanées: sensation de vos lèvres, de vos yeux, de vos narines...

élargissez cette perception à votre crâne, à votre cuir chevelu, à vos oreilles...
et à tout votre corps, répertoriez toutes les sensations cutanées de votre corps. 
Un temps de silence.


Vous devez savoir à chaque instant que vous êtes en train de sentir telle où telle partie de votre corps, 

et vous devez aussi savoir quand vous n'êtes plus en train de faire cette expérience.
Un temps de silence.


Vous portez, maintenant votre attention au niveau de vos narines, ouvrez les, humez l'air, 

affinez votre sens de l'olfaction. Soyez le témoin vigilant de tout ce que vos narines enregistrent.

Si vous êtes distrait par une pensée, une image, une sensation, revenez à l'exercice.

Un temps de silence.


En restant au niveau de vos narines, observez votre respiration, sentez que vous inspirez, sentez que vous expirez,La respiration n'est plus inconsciente, soyez d'une vigilance absolue.
Un temps de silence


Abandonnez la respiration pour retrouver les bruits extérieurs.
Reprennez conscience de l'ensemble du corps, bougez doucement la tête, frictionnez les mains, 

caressez le front, le visage et ouvrez les yeux.

HARI OM TAT SAT

La séance est terminée.

*******************************************
Comme nous l'avons annoncé au début du confinement, nous avons publié à la rubrique: "confinement, exercices au quotidien" (Yoga et Equitonie) et à "la Page de l'Ayurvéda", différentes pratiques et conseils. 

Le déconfinement étant maintenant bien engagé ces pages, qui restent malgré tout utiles , 

ne seront bientôt plus que le souvenir d'une difficile période.

Nous restons à votre écoute. 
*******************************************

Séance n°6 Lundi 13 avril 2020

TADASANA la posture de la montagne

Cette posture est vraiment accessible à tous, c'est une posture à part entière et la position de départ des postures debout. Elle enseigne l'équilibre, le "centrage" et le calme intérieur.
Les postures(en apparence)les plus simples vous permettent d'être rigoureux, précis et de perfectionner votre pratique.


Placez-vous debout, les pieds joints.
Fermez les yeux et concentrez-vous sur la plante des pieds, balancez doucement le corps d'avant en arrière, en passant le poids du corps sur les orteils puis sur les talons, et restez au point de parfait équilibre.
Répartissez bien le poids de votre corps sur l'ensemble des pieds tout en remontant la voûte plantaire, 

c'est à dire sans laisser les pieds s'affaisser vers l'intérieur.

Ouvrez les yeux et regardez devant vous.

Tendez bien les jambes, étirez le tendon d'Achille vers le haut, 

poussez physiquement et mentalement les tibias vers le haut en serrant les mollets.
Verrouillez les genoux, poussez les rotules dans l'articulation et étirez l'arrière des genoux.
Repoussez les fémurs vers le haut, contractez les muscles des cuisses en enserrant les os.
Tirer mentalement la peau et la chair des cuisses vers le haut.

Contractez les fessiers et le sphincter anal.
Rentrez le ventre, créez une grande distance entre les hanches et les épaules.
Remontez et étirez le diaphragme, ouvrez les côtes flottantes vers l'extérieur et soulevez les clavicules, 

baissez les épaules et serrez les omoplates.
Les bras sont le long du corps, les paumes de mains tournées vers les cuisses.
Imaginez un point entre les omoplates et de ce point étirez le cou, repoussez le sommet du crâne vers le ciel.
Le visage et le regard sont détendus, pratiquez la respiration thoracique.

Gardez la posture 10 respirations où plus.

Quand la posture est correcte, bien établie, la paix et l'unité intérieur s'épanouissent en nous.
L'esprit est présent dans chaque particule de notre corps, c'est cela le YOGA.


URDHVA-HASTASANA variante

C'est la même posture avec les bras tendus vers le haut.
En partant de la posture de la montagne, TADASANA :

Inspirez: montez les bras vers le haut et gardez les biens tendus de chaque coté du visage, 

au niveau des oreilles, les paumes de mains tournées vers l'avant les doigts serrés.

Restez dans la posture 10 respirations où plus . 

Expirez: descendre les bras.

Détendre où enchaîner avec une autre posture debout. 


Dans ces 2 postures prenez conscience de la verticalité. Sentez vos deux pieds comme deux bonnes racines , par lesquelles vous puisez l'énergie de la terre, sentez le sommet de votre crâne par lequel vous recevez l'énergie du ciel.
Ces deux énergies se croisent et s'équilibrent au niveau de la colonne vertébrale.


Séance n°7 samedi 18 avril 2020

DANDASANA la posture du bâton 

Cette posture sert de base pour les postures assises et les torsions assises.

Elle prépare aux asanas plus compliquées.

Par sa simplicité elle permet de bien faire attention aux détails.

Asseyez vous sur le sol, les jambes tendues devant vous, les yeux ouverts, le tronc vertical, 

posez les paumes des mains de chaque coté des hanches, les doigts dirigés en avant.

Tirez les orteils vers vous (pieds flexes), vous pouvez aller jusqu'à décoller les talons du sol.
Tendez les genoux à fond, en poussant l'arrière des genoux (le creux poplité) vers le sol. 
Remontez bien le bas du dos, et en vous aidant de l'appui de vos mains sur le sol, 

étirez la colonne vertébrale vers le haut.
Remontez la cage thoracique, tirez les omoplates vers le bas, baissez les épaules, 

Maintenez le ventre légèrement rentré .
Gardez la tête droite, le menton parallèle au sol.
Effectuez 10 respirations


Aménagements : Bien que simple, cette posture peut révéler certaines raideurs et des tensions, alors vous pouvez placer une couverture pliée où un coussin sous les fesses, vous pouvez aussi mettre le dos contre un mur.


"Faire attention aux détails donne de la précision aux postures. La précision conduit à la perfection et à la vérité. Être attentif habitue le regard intérieur à percevoir les mouvements subtils à l'intérieur du corps. Au fur à mesure que la pratique devient plus précise, le corps répond en focalisant son attention sur des subtilités profondes, alors la lumière de la compréhension illumine toute la pratique et la clarté dans le yoga est atteinte."

B.K.S. Iyengar


Enchaînez avec cette variante: PARVATASANA  la montagne.

Parvatasana est un autre nom de la montagne citée séance n°6.

En restant assis en tailleur,

Entrecroisez les doigts, tendez les bras devant vous en repoussant les paumes de mains vers l'extérieur, 

puis montez les bras en les tendant bien de chaque coté de la tête.
Verrouillez les coudes, ouvrez les aisselles, tirez les bras en arrière. 
Restez 10 respirations.
Expirez : baissez les bras, posez les mains devant vous sur le sol.
Avancez peu à peu les mains sur le sol, en inclinant le tronc vers le bas la tête sur où vers le sol.

Maintenez 10 respirations.
Inspirez ; remontez doucement le corps. 
ET maintenant, recommencez en inversant le croisement des jambes pour la posture Sukhasana (tailleur) et en inversant le croisement des doigts pour Parvatasana (montagne).
Quand vous avez fait les 2 cotés, Vous pouvez rester dans une immobilité tranquille et appréciez vos sensations.

Séance n°8 dimanche 26 avril 2020

MUDRA

Le terme Mudra vient du sanskrit et signifie sceau, ce mot est composé de mud : joie et de ra : déclencher, pour simplifier, le Mudra est un sceau qui déclenche la joie.

Le mudra est une notion qui recouvre plusieurs sens, il peut signifier un symbole, une posture mystique des mains, 

un geste qui scelle l'énergie vitale, une pratique thérapeutique...
Ce sont surtout les Mudras des mains qui sont connus: 

dans la danse indienne, dans la représentation des divinités hindoues, du Bouddhisme, du Christ et des Saints où ils représentent une attitude d'enseignement, de protection, de bénédiction, 

de pardon, de bienveillance et de recueillement.
Les Mudras sont indissociables de la pratique du Yoga traditionnel où ils visent à conserver, 

diriger, potentialiser l'énergie vitale et servent aussi de support de méditation.
ils scellent l'énergie, le souffle vital à l'intérieur du corps.
Comme je l'ai écrit ci-dessus ce sont les Mudras des mains les plus connus, cependant il existe dans le Yoga des attitudes corporelles, des positions des yeux, de la langue et des techniques respiratoires qui sont aussi des Mudras.

PRATIQUE  POUR LES MUDRAS DES MAINS :


Les doigts sont en relation avec les 5 éléments, les Chakras, les nadis (canaux énergétiques), les organes, les planètes...


Avant la pratique des Mudras, je vous recommande le massage des mains, vous ne pouvez pas faire d'erreur, 

l'auto-massage des mains est décrit par Patrice à la page de l'Ayurvéda. 

Ce massage constitue une excellente préparation à la pratique des Mudras, car il permet de sensibiliser les zones des mains et des doigts sur lesquelles vous appuierez pendant le Mudra.
Aussi le massage des mains a une répercussion bénéfique sur tout notre être, 

rend et conserve les mains souples et fortes et influe positivement sur le mental.

Asseyez vous confortablement en Sukhasana (tailleur) où sur une chaise, 

à savoir que certains Mudras peuvent se faire couché, debout où en marchant.

On garde la position des mains pendant 7, 14, ou 21 respirations en respirant régulièrement, profondément. 
On peut pratiquer plusieurs Mudras par jour, 

mais il est préférable d'en choisir un où deux que l'on fera pendant 21 jours.

C'est un moment de paix, où l'on se retrouve avec soi-même.

Le Mudra des mains peut être inclus à votre séance de Yoga, il sera alors effectué après les postures.


Voici, à la suite l'enseignement de 2 Mudras:


MUDRA PRAN  geste de la vie,

A réaliser avec les mains posées sur les genoux les paumes tournées vers le ciel;

réunir les extrémités du pouce, de l'annulaire et du petit doigt, les autres doigts restant tendus.

Selon la tradition, ce Mudra accroît la vitalité, améliore la vue en éliminant les tensions oculaires, 

ancre les énergies et combat la nervosité.


MUDRA DHYANI geste de la méditation,

Les deux mains sont rassemblées entre les jambes, au niveau du pubis comme des coupes, 

les paumes tournées vers le ciel, la main gauche sur la main droite et les pouces se touchent, 

les mains et les bras forment un cercle d'énergie fermé.

C'est l'attitude classique de la méditation.
Les deux mains en forme de coupe indiquent que l'on est intérieurement libre, disponible, ouvert.


BONNE MEDITATION 


                                         Mudra PRAN                                                                    Mudra DHYANI